De la largeur du revers

La largeur du revers, ou plutôt son absence, est l’un des maux de notre temps. En effet, la mode lancée au tournant du siècle par Heidi Slimane chez Dior Homme, à savoir des costumes cintrés à revers (très) étroits, perdure encore aujourd’hui chez l’homme de la rue, mais peut également être aperçue via le truchement de la petite lucarne chez l’homme des médias.

Entendons-nous bien, cette fameuse largeur du revers n’est pas gravée dans le marbre et a varié selon les époques, étroite dans les années 60, large voire très large durant les années 70. Néanmoins, au-delà de la mode, il serait de bon ton de penser ces revers en accord avec sa morphologie et sa carrure. On lit souvent que la taille standard d’un revers se situe entre 7 et 9 cm. Cela dépend aussi de la morphologie de chacun. Etant personnellement assez mince, un revers de 7,5 cm est chez moi presque large. A ces tailles de revers dites standard, je préfère utiliser un autre repère qui est que le revers doit couvrir environ la moitié de l’épaule.

Ensuite, à chacun ses goûts, à vos risques et périls toutefois si, comme on le voit malheureusement trop souvent aujourd’hui, vous optez pour une veste dont le revers est réduit à la portion congrue. Et si en plus, vous choisissez avec ce revers un cran aigu, il est peu probable que le résultat vous rende justice.

Man in suit against concrete wall
A la recherche du revers perdu.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :