Le prince Charles, empereur du style

Avouez-le, vous n’avez jamais vraiment pensé au prince Charles en tant qu’icône de style. Vous le voyez peut-être comme le méchant mari de la gentille Diana, ou bien comme ce personnage plus très jeune un peu ringard. Les français connaissent en fait assez mal le prince Charles.

Et pourtant, quiconque s’intéresse à la mode masculine classique reconnaît que le prince Charles est un maître dans l’art de s’habiller, d’associer les motifs entre eux, les couleurs entre elles, de faire rayonner le savoir-faire, l’art tailleur et l’art bottier britannique.

Depuis son plus jeune âge, le prince Charles a toujours aimé bien s’habiller. ll a rarement été pris en défaut concernant sa mise. Ses tenues reposent sur quelques classiques qui, au fil du temps, sont devenus indissociables du prince de Galles.

Le costume croisé

Le prince Charles ne jure quasiment que par les costumes croisés. A la mode avant la seconde guerre mondiale, le costume croisé a progressivement perdu de son aura. Aujourd’hui, il est très rare de le voir porté, même si, depuis quelques années, une poignée de messieurs férus de sartorialisme le font quelque peu renaître de ses cendres.

Le prince Charles porte le costume croisé de façon classique. Ses costumes croisés sont très majoritairement des 6 on 2 : 6 boutons dont 2 actifs. Là où la plupart des personnes portant ce type de costume laissent le 2e bouton actif du bas ouvert, le prince Charles lui, le ferme (ce n’est pas une faute de goût mais cela fait très formel).

Le costume croisé est considéré comme étant plus formel que le costume droit, et bien qu’étant une pièce osée en 2018, il met toujours en valeur la personne qui le porte s’il est bien coupé (voir mon article à ce sujet). En revanche, le costume croisé supporte encore moins que le costume droit les approximations. Le prince Charles a bien compris qu’en portant le croisé, il peut se distinguer de façon subtile et élégante.

Le prince Charles en superbe costume croisé
Le style à l’état brut

La cravate à rayures

Moins rare que le costume croisé, la cravate à rayures n’est toutefois pas ce que l’on voit le plus porté au cou des hommes. En effet, la cravate unie ou à motifs discrets est souvent préférée au motif à rayures. Le prince Charles lui, ne s’embarrasse pas de ces considérations, et arbore avec aplomb ce que les anglais appellent aussi regimental tie, et les français cravate club.

Ce terme, regimental tie, vient de l’armée anglaise. Le motif de la cravate, souvent des rayures donc, permet de montrer son appartenance à tel ou tel régiment. La cravate, en tant qu’élément d’appartenance à une institution, est également utilisée dans les écoles et dans les universités au Royaume-Uni.

Le prince Charles peut ainsi être aperçu portant une cravate du Queen’s Dragoon Guards dont il est Colonel-in-Chief.

Même si les rayures ne sont pas le motif le plus porté, c’est un bon moyen de vous différencier avec élégance, à condition de bien choisir la couleur des rayures. A noter aussi que chez les anglais, les rayures partent de l’épaule gauche pour aller vers la droite et que chez les américains, les rayures partent de l’épaule droite pour aller vers la gauche. A vous de choisir dans quel sens vous préférez porter vos rayures.

Le prince Charles avec une cravate à rayures
L’association chemise rose-cravate à rayures- carreaux roses du costume est une véritable oeuvre d’art. A noter que le sens des rayures est ici à l’américaine.

La pochette

Comme tout gentleman qui se respecte, le prince Charles ne sort jamais sans une pochette pour agrémenter sa tenue. En effet, il sait que cet accessoire fait beaucoup pour rehausser la tenue d’un homme. Il la porte parfois blanche, classique et chic, et souvent colorée et à motifs, plus audacieux et tellement élégant.

Avec le prince Charles, pas de figure compliquée en ce qui concerne le port de la pochette. Vous ne le verrez jamais portant sa pochette avec deux ou trois pointes. Et en même temps, il ne va pas jusqu’à la porter de façon trop simple à savoir pliée à l’horizontale et dépassant à peine de la poche du costume. Non, le prince Charles porte sa pochette de façon ‘puffy’, c’est à dire avec une certaine élégance décontractée assez dandyesque.

Le prince Charles en costume croisé, cravate à rayures et pochette
Une pochette qui donne du relief à la tenue.

Les couleurs

Le prince Charles a une palette de couleurs pour ses costumes, chemises et cravates plus développée que ce que l’on peut voir habituellement chez les porteurs de ce type de vêtements. Ainsi, il n’hésite pas, lorsque les beaux jours reviennent, à porter des costumes beige, chose qui a quasiment disparu en France chez les messieurs depuis les années 70. Il n’hésite pas non plus, contrairement aux hommes politiques ou aux hommes portant le costume dans un contexte business, à porter du gris clair ou du bleu moyen. Inutile de vous dire que tout cela est toujours du plus bel effet.

Pour ces chemises, le prince Charles est assez classique. Il les porte souvent unies mais ose le rose, qu’il assortit toujours de façon harmonieuse avec ses cravates (ce qui n’est pas un exercice facile).

Enfin, pour ce qui est des cravates, le prince de Galles n’hésite pas à s’afficher avec du rose, du violet, du vert, souvent dans des tons pastel.

Outre les vêtements en eux-mêmes, l’usage d’une palette chromatique large renforce la dimension élégante du prince Charles.

Le prince Charles en costume beige
Vous pensiez qu’on ne pouvait pas être élégant avec un costume clair ? Think again.

Si vous pensez que le prince Charles s’habille de cette façon, du fait de son statut de membre de la famille royale britannique, détrompez-vous. En effet, ni son père, le prince Philippe, ni ses fils, William et Harry, ne partagent son goût vestimentaire et son élégance sartoriale.

Ainsi, le prince Philippe s’est toujours habillé de façon très classique sans chercher à être particulièrement élégant. Ses tenues ont toujours brillé par leur sobriété. Quant à William et Harry, on a parfois l’impression qu’ils portent le costume par obligation. Ils pêchent par leur manque de volonté d’apporter ce petit plus à leur tenue.

Au fond, le prince Charles tient son élégance de son grand-oncle, l’éphémère roi Édouard VIII, une icône pour tous les amateurs d’élégance masculine classique. S’il n’atteint pas les sommets de son illustre aïeul, notamment dans sa capacité inégalée à assortir les motifs entre eux, Charles s’est inspiré de son grand-oncle concernant son amour immodéré des costumes croisés. Dès lors, si l’élégance vestimentaire saute une génération, peut-être peut-on penser que le prince George sera plus tard un élégant à son tour.

Edouard VIII le roi de l'élégance
Le maître

Vous pourriez aussi penser que les tenues du prince Charles sont quelques peu futiles, mais elles ont en fait une grande utilité, celle de promouvoir le made in Britain. Car Charles est un ardent défenseur et promoteur du savoir-faire britannique dont il est le digne représentant. Ainsi, ses costumes viennent, la plupart du temps, de chez Anderson & Sheppard sur Savile Row et les tissus utilisés sont toujours anglais. Ses chemises viennent de chez Turnbull & Asser et ses chaussures majoritairement de chez John Lobb. Le prince de Galles n’hésite pas à se battre pour l’industrie vestimentaire anglaise, en témoigne sa campagne en 2013 pour encourager l’usage de la laine chez les fabricants, l’usage accru de matières synthétiques ayant touché l’industrie lainière britannique.

Derrière les tenues du prince de Galles, il y a des emplois, un savoir-faire artisanal qui tend à se raréfier dans des pays comme la France ou l’Italie et qui, et ce n’est pas un hasard, est moins menacé au Royaume-Uni où il est mieux mis en valeur, notamment grâce à des personnalités comme le prince Charles.

Le prince Charles en costume croisé et Diana
La minute people de l’article, je vous ai mis une photo de Diana, c’est cadeau.

De plus, en accord avec ses considérations écologiques et son rejet du gaspillage, les tenues du prince de Galles, certes chères, sont de grande qualité et donc durables, à rebours de la fast fashion. Ainsi, le prince Charles portait encore, dans les années 2000, une paire de John Lobb marron qu’il possédait depuis les années 70. De même, chaque hiver, il peut être aperçu portant un manteau croisé en tweed qu’il arbore depuis 1987. Car oui, le gentleman anglais se méfie du neuf et n’aime rien tant que les habits qui ont vécu.

Le prince Charles est donc une icône de l’élégance masculine classique, icône intemporelle qui traverse les époques toujours avec style.

 

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :