Les associations vestimentaires malheureuses

Si la façon dont on s’habille est influencée par les modes et que la vérité d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain, il n’en reste pas moins qu’il existe des codes vestimentaires. Et s’il est plus facile de s’en affranchir quand on les connait, cela ne veut pas dire tomber dans certains travers, en associant par exemple des pièces dont le degré de formalisme est trop différent pour qu’elles aillent ensemble, mode ou pas mode.
Je vais donc vous présenter quatre associations, certaines malheureusement trop communes, qui ne fonctionnent pas, le degré de formalisme entre les deux pièces associées étant trop grand.

Le tee-shirt et la veste

Associer tee shirt et veste, voilà une belle invention des années 80. Auparavant, jamais (ou de façon très marginale) on n’aurait imaginé autre chose qu’une chemise à glisser sous une veste. Mais voilà, les artistes de l’époque, à commencer par le milieu musical, vont s’emparer de ce style. Alors attention, ils ne vont pas associer le tee shirt avec une veste classique de costume grise ou bleu marine mais plutôt préférer des vestes et même des costumes colorés voire très colorés.

Toutefois, le combo tee-shirt et veste va rester marginal jusqu’à l’apparition d’une série télévisée qui va faire beaucoup pour le populariser.
Septembre 1984 : à la télé américaine débarque une série qui va avoir un impact certain sur la mode masculine de la deuxième moitié des années 80 aux États-Unis : Miami Vice. A l’époque, les policiers dans les séries, c’est plutôt blousons en cuir et jeans, ou costumes classiques. Sauf qu’à Miami, le climat n’est pas très favorable pour ce type de vêtements. La production décide donc de partir sur des costumes légers, déstructurés, et sur des couleurs pastel. Surtout, elle décide d’équiper l’un des deux héros, Don Johnson, du fameux combo tee-shirt et veste, qui va devenir populaire aux Etats-Unis. Alors évidemment n’exagérons rien, tout le monde, loin de là, ne va pas se mettre à en porter, mais cette association va devenir très symbolique de la mode de cette époque, au point que lorsque la série Friends, dix ans plus tard, fera un épisode qui se passe dans les années 80 (l’un des meilleurs épisodes de Friends d’ailleurs), elle habillera Ross et Chandler comme Don Johnson dans Miami Vice.

Don Johnson (à gauche) dans la série Miami Vice
Don Johnson (à gauche) dans la série Miami Vice
Le plus bel hommage à Miami Vice.

Et en France me direz-vous ? Nous allons adopter cette mode avec un peu de retard. Le combo tee-shirt et veste va arriver via la télévision au début des années 90 où, pour certaines émissions, c’est un bon moyen de s’affranchir de la formalité du traditionnel costume-cravate tout en ayant au moins une pièce (la veste donc) qui apporte le lustre que requiert la télévision.

Jean-Luc Delarue époque La Grande Famille, Canal historique.

Au final, est-ce correct de porter un tee shirt avec une veste ? Non, car le degré de formalisme est trop différent entre le tee shirt qui est le symbole du casual wear et la veste qui est issue du vestiaire formel. Même avec une veste moins formelle, en lin pour l’été ou en flanelle pour l’hiver, le tee shirt jure.

La veste de costume et le jean

Pas facile d’être un cadre aujourd’hui vestimentairement parlant. Jusque dans les années 90, soit le cadre allait au travail en costume (et la cravate était quasi systématiquement de rigueur), soit il travaillait dans un domaine plus créatif et dans ce cas-là le casual était assumé. Et puis, au début des années 2000, le casual Friday est arrivé chez nous, et avec lui une certaine hybridation du style en entreprise, obligeant bien des cadres à de savants exercices d’équilibriste.

On a vu depuis apparaître une association bancale, la veste de costume et le jean. Concrètement, le costume est a priori vu comme trop strict par notre cadre. Mais toutefois, on est en entreprise, il y a un minimum de codes à respecter et donc, se dit le cadre, je vais troquer mon pantalon de costume par un jean mais garder ma veste de costume. Comme ça, ça sera plus détendu que le port du costume mais tout à fait adapté grâce à la veste à l’entreprise.
Sauf que, ça ne fonctionne pas. La veste de costume est trop formelle pour aller avec un jean, même un beau jean brut. C’est une association à éviter.

Vous voyez le problème non ?

Mais que faire alors si vous n’avez pas le choix, à savoir mettre une veste mais pas le pantalon qui va avec ?

Mon premier conseil si vous devez dépareiller : ne prenez jamais votre veste de costume grise. Il est plus facile de porter du dépareillé avec du foncé en haut et du clair en bas que l’inverse. Prenez votre veste de costume bleu marine.
Deuxième conseil : si vous pouvez, privilégiez le chino, moins formel que le pantalon de costume mais plus formel que le jean et qui jurera moins avec votre veste de costume.
Troisième conseil : si vous le pouvez (pas facile en entreprise), portez une veste sport, faite pour être porté en dépareillé. Ce serait trop long à expliquer, mais en très résumé, une veste sport est une veste avec des tissus (lin, flanelle, tweed…), des couleurs (marron, beige, vert…) et des motifs (carreaux, chevrons…) moins formels que la traditionnelle veste en laine grise ou bleu marine, qui se porte en costume avec le pantalon assorti, et qui forme la grande majorité du vestiaire formel en entreprise.

Même si la tenue est assez mode, voilà le type de veste que vous pouvez porter avec un jean.

Le jean et les Richelieu noires

Le travers évoqué ci-dessus, à savoir associer veste de costume et jean, se double souvent d’un autre travers : compléter cette tenue en mettant ses chaussures de bureau noires. Là encore, ça ne va pas car il y a un trop grand écart en termes de formalisme entre le jean et les Richelieu noires. Globalement, quelle que soit la couleur, les Richelieu ne vont pas vraiment avec un jean, et c’est bien d’ailleurs le seul modèle de chaussure qui n’aille pas avec un jean. Donc, soit vous mettez un jean et dans ce cas-là mettez des Derby, suffisamment formelles pour le travail, soit vous voulez garder vos Richelieu noires et dans ce cas-là, seul le pantalon de costume convient avec ce modèle de chaussures formelles.

Le costume et les sneakers blanches

Mode relativement récente, le port du costume avec les chaussures stars de la décennie 2010 est encore une association qui ne fonctionne pas. Inutile de trop approfondir : la sneaker est, comme le tee shirt, dans un registre clairement casual, le costume dans un registre clairement formel, et les deux ne vont pas du tout ensemble. Les journalistes de RMC Sport sont très friands de cette tenue de telle sorte que, si vous regardez les matchs de ligue des Champions, vous aurez donc à subir et la qualité des commentaires, et cette association douteuse. Dur.

C’est surtout open bar sur le style.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :